Midigama, Sri Lanka

Midigama, Sri Lanka

Situé sur la côte sud-ouest du Sri Lanka, le  village de Midigama est devenu incontournable pour le surf. Tous les touristes vous le diront,  ils ne sont là que pour surfer et apprécier l’ambiance chaleureuse . Après trois mois passés au Sri Lanka je dois dire que c’est à Midigama que je me suis senti le mieux, l’ambiance à l’eau est conviviale, les habitants sont très accueillants et les spots de surfs sont divers et très variés. Bref si vous voulez vous arrêter quelques temps loin des « stations balnéaires » qui longent la côte, c’est l’endroit qu’il vous faut. Attention tout de fois à la saison des pluies; c’est un surf trip  à réaliser plutôt  en hiver entre les mois de novembre et mars pour pouvoir espérer profiter d’un temps idéal tous les jours. Sur les autres mois plutôt se diriger de l’autre coté de l’île vers Arugam Bay.

Comment s’y rendre : 

A partir de l’aéroport de Colombo, plusieurs choix : prendre un taxi pour environ 60 € ou prendre le train, beaucoup plus accessible financièrement, (moins de 1€ en troisième classe). De plus le trajet est assez « folklorique » et vous ne le regretterez pas. A l’arrivée à la gare de Midigama,  un petit tour de Tuktuk jusqu’à votre guest house.

Le logement :

Midigama est si populaire que vous pourrez trouver absolument tous les types d’hébergement, de la villa luxueuse au simple lit en dortoir très abordable. Beaucoup de familles proposent des chambres dans leurs maisons, cela est très sympa et très enrichissant de vivre au quotidien à leur coté et à leur rythme.

La nourriture : 

Je suis tout simplement tombé amoureux de la cuisine sri lankaise… Les fameux « Rice and Curry », « Kottu », « Dhal curry » et tant d’autres. Quel délice !

Préparez vous à manger épicé, ils ne lésinent pas sur les piments et les épices ici ! À Midigama, à côté  des restaurants  typiques du Sri Lanka, vous trouverez de la nourriture européenne, mais  généralement plus chère. Pas de quoi s’inquiéter en tout cas, les restaurants sont nombreux dans le village.

Les spots de surf :

Lazy Right :

Lazy Left :

Situées à peine à une centaine de mètres à la rame l’un de l’autre, ces deux vagues sont comme leurs noms l’indique assez moles (lazy = feignants pour nos amis les anglophones) mais proposent de longs rides, particulièrement lazy left, lorsque les conditions sont optimales. De plus, le reef est assez profond et peu tranchant ce qui en fait des spots particulièrement propices aux premières expériences du genre et aux débutants.

Rams :

Le nom du spot provient de « l’hôtel » juste en face nommé Rams lui aussi. Une entrée à l’eau par les rochers, un reef particulièrement peu profond, une vague rapide qui creuse assez facilement. Pour les amateurs de sensations fortes c’est l’une des seules vagues où pourrez tenter le tube au Sri Lanka. Débutants il est préférable de vous abstenir à moins de vouloir  repartir à la rame avec un genou cassé, un nouveau tatouage ou au mieux une planche ouverte en deux … Pour les autres, ce n’’est que du bonheur !

Plantation :

Probablement le spot le plus « crowded » (très fréquenté, encore une fois pour ceux qui ne sont pas familiers avec la langue de Shakespeare) de Midigama mais probablement le plus consistant, même quand les conditions sont mauvaises, vous pourrez toujours prendre quelques vagues. Une droite, assez longue avec plusieurs sections à passer, et une gauche plus courte qui se termine le long des rochers. Toujours une bonne ambiance à l’eau, mais attention avec les nombreux surfeurs, vous risquez de vous faire griller la priorité de temps en temps, gardez le sourire et restez zen !

Coconuts :

Avec Rams, probablement mon spot  préféré de Midigama :  une bonne gauche bien puissante avec un takeoff légèrement vertical,  qui capte mieux la houle que les autres spots. Vous pourrez aussi décider de partir sur la droite, mais la vague est plus molle et bien plus courte. Plus la marée est basse, plus le spot sera intéressant, attention tout de même au reef sur la fin de la vague. Mon genou s’en souvient encore…

D’autres spots intéressants  sont aussi accessibles en Tuktuk ou en scooter, à moins de 25 minutes de route : 

  • Kabalana : une gauche plutôt puissante et longue et une droite assez courte.
  • Weligama : un des seuls beachbreak du Sud, parfait pour les débutants
  • Mirissa : une droite assez môle mais le cadre est plutôt magnifique, attention aux oursins en sortant de l’eau.
  • Madhia : un spot vraiment génial avec une gauche rapide avec  quelques de tubes de temps en temps mais peu profonde, au milieu un multi pic très fun et au nord une droite elle aussi assez intéressante. J’y ai passé un mois entier cette année, j’y consacrerai un prochain article plus détaillé.

Des infos en vrac :

–  Il faut le savoir : bien qu’il y ait des restaurants et des endroits où loger, aucun distributeur de billets dans le village. Le  plus proche est à Weligama, un aller retour pour 300/400 roupies est largement négociable. 

-Plusieurs surfshop sont présents, mais le fameux Cheeky Monkey dirigé par  le  célèbre Baba vous proposera des locations à 1000 roupie la journée pour tout type de planches. Il vous proposera même des planches de seconde mains, voire de troisième… à des prix à mon goût assez élevés,   entre 300 et 400$. La tendance surf étant encore assez jrécente au Sri Lanka , aucun shapper, ni vrai magasin  présent sur l’île. Pas de concurrence donc pour  tirer  les prix vers le bas…

-Encore au Cheeky Monkey, à l’étage, où le surfshop propose aussi un hébergement et restaurant,vous trouverez la seule « boite de nuit » du village, avec des soirées organisées les mercredi et dimanche soir. Super ambiance très chaleureuse et sympa. Voilà pourquoi notre cher  Baba est aussi célèbre ! 

-Un  dernier conseil  : privilégier les sessions de surf le matin au lever du soleil et avant le coucher, le vent à tendance à se lever assez rapidement en milieu/ fin de matinée en cassant les vagues sur la plupart des spots…

Conclusion :

Le fait de pouvoir accéder, à pied, à autant de spots différents est très appréciable, mais  une chose est sûre, vous ne serez jamais complètement  seul à l’eau… Rencontres et convivialité sont les maîtres mots du village de Midigama, dans l’eau et sur terre !  Les habitants se feront un plaisir de vous renseigner et d’échanger avec vous. Soyez disponible ! 

En 2018, sur la totalité des deux mois  passés au Sri Lanka, j’ai séjourné plus de la moitié du temps à Midigama :  autant vous dire que j’apprécie ! 

En bonus une petite vidéo de mon dernier trip au Sri Lanka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *