Taghazout, Maroc

Taghazout, Maroc

Au Maroc, situé à 23 kilomètres au nord d’Agadir, le village de Taghazout est assurément l’une des destinations les plus accessibles et les plus intéressantes pour nous autres Européens ! Un petit trip à faire en hiver idéalement entre novembre et avril histoire d’oublier, un temps, les eaux froides françaises. Ce village a en effet tout pour convaincre : des spots de renommée mondiale accessibles à pied, une eau à 19 degrés en plein mois de décembre et un coût de la vie assez intéressant.

Comment s’y rendre :

Un vol jusqu’à l’aéroport d’Agadir et ensuite un taxi jusqu’à Taghazout semble être le moyen le plus pratique et le plus rapide pour s’y rendre. Comptez entre 100 et 200 € si vous voyagez avec votre boardbag au départ de Paris, et entre 200 et 400 dirhams Marocains ( entre 18 et 36 €) pour rejoindre le village.
Pour ceux qui souhaitent réduire encore le coût : une arrivée à Marrakech (pourquoi ne pas s’y poser 2/3 jours si les finances le permettent) et un transport en bus pour Taghazout.

Le logement :

Plusieurs possibilités s’offrent à vous : la solution la plus économique, mais pour certains la moins confortable, est de loger en auberges de jeunesse, type surf camp, situées dans le centre-ville face à la mer. Le coût sera alors d’à peine 10 €. En plus d’être idéalement situés, vous pourrez rencontrer un maximum de surfeurs, de toutes nationalités, prêts à partager vos sessions quotidiennes. C’est l’option que je préfère !
Pour ceux qui voyagent entre amis et recherchent un peu plus de confort, la possibilité de louer des petites maisons/ appartements qui, à plusieurs, semble être une solution assez économique elle aussi. Je n’ai pas testé !

La nourriture :

Village assez touristique, un grand nombre de restaurants et fast-food locaux sont à disposition. Vous pourrez tout aussi bien apprécier la nourriture locale (délicieux couscous et tajines) que la nourriture européenne (voire américaine !) classique. Comptez entre 20 et 50 dirhams marocains (entre 1,80 et 4,50 € par repas). Toutes les auberges de jeunesse ne mettent pas à disposition de kitchenette, attention donc lors de votre réservation et attendez vous à manger au resto, midi et soir. L’occasion aussi de partager des repas et d’échanger avec des Marocains très accueillants.

Les spots de surf :

La plage de Taghazout :
Accessible directement depuis le centre-ville, ce spot qui fonctionne plutôt à marée basse et mi marée, est adapté à tous les surfeurs quel que soit le niveau : une vague qui s’abat sur la plage pour les débutants et une longue droite déroulante au nord de la plage face aux rochers des restaurants. Plutôt sympa pour les fans de longboard !

Panorama :
Au sud du centre-ville à 3 min à pied par la plage de Taghazout, panorama est une droite qui déroule le long de la pointe sud de la plage. Accessible à tous, il faut néanmoins faire attention à ne pas partir tout droit dans les rochers !!

Hash point :
A 5 min à pied du centre-ville, une mise à l’eau via la petite plage légèrement au nord, c’est une longue droite qui déroule avant la pointe d’Anchor. Une vague qui capte bien la houle et qui creuse facilement. Elle est accessible aux surfeurs intermédiaires et avancés, attention aux rochers pendant la sortie de l’eau, il y a parfois du courant.

Anchor Point :
Juste après Hash point, la pointe des Ancres, célèbre spot de surf au Maroc, cette longue droite qui capte les houles importantes génère une vague longue et puissante qui déroule face aux rochers de la pointe et à l’intérieur de la baie, parfois même jusqu’ Hash point. Vague accessible aux surfeurs intermédiaires et avancés qui cherchent de longs rides biens puissants ! Les jours de bonnes conditions ce spot est, hélas, souvent surpeuplé.

Mystery :
Peu après la pointe des Ancres en longeant la plage, cette vague est une petite pépite, sans conteste ma vague préférée du coin, cette droite commence au-dessus du reef et termine sur le sable, takeoff très verticale, rapide et qui creuse très vite, accessible aux surfeurs intermédiaires et avancés avides de sensations fortes les jours de grosses conditions. Attention à la chute lors du takeoff !!

La Source :
Juste à coté, au nord de Mystery et 15 min à pied du centre-ville, ce spot est accessible à tous les niveaux, gauche et droite selon la houle, c’est un spot de reef où les vagues sont souvent plus abordables que Mystery et Anchor point les jours de grosses conditions.

Killers :

A 20 min à pied du centre-ville, cette vague est nommée ainsi car des orques ( Killer Whale en anglais ) y ont été aperçus . Très longue droite qui déroule face à la falaise. Accessibles à tous les niveaux selon la houle, les jours de grosses conditions le courant est néanmoins relativement puissant, le retour au pic est donc difficile !

Les spots à proximité :

Banana Point : Accessible en voiture ou en bus à environ 6km du centre-ville, cette droite déroulant le long de la pointe est accessible à tous les surfeurs quel que soit le niveau. Vague très facile, idéale pour progresser.
Boilers : situé à 10km du centre-ville, accessible en bus ou en voiture. Cette vague déroule le long de la pointe, elle est particulièrement puissante et fonctionne parfaitement à marée basse. Attention aux rochers lors de l’entrée et la sortie de l’eau. Accessible seulement aux surfeurs téméraires et avancés.
Tamri : Situé à 40 min de Taghazout, ce beach break très exposé capte très facilement la houle. Ce spot fonctionne toujours !
Anza : Situé à 10 min du centre-ville en voiture , comme le spot de Tamri, ce beach break est lui aussi également très exposé et capte donc facilement la houle. Accessible à tous les niveaux.

Des infos en vrac :

-Vous trouverez des surf shops un peu partout dans la ville que ce soit pour louer votre materiel où effectuer des réparations si vous avez le malheur de chuter sur le reef.

-Assez libre et propice au tourisme, vous n’aurez pas besoin de visa spécifique, et ce pour une durée maximal de 90 jours. Plus d’informations en cliquant ici.

-Il existe plusieurs moyens de locomotions pour vous déplacer autours de Taghazout : taxis, scooters, voitures et même un réseau très intéressant de navettes. Si vous faites le choix de la location d’une voiture je vous conseille de réaliser l’opération dès votre arrivée à l’aéroport, les prix sont plus abordables.

-Pas de distributeur bancaire actuellement à Taghazout. Il vous faudra prendre un taxi/bus pour aller dans la ville voisine retirer de l’argent. Anticipez donc pour ne pas avoir à faire trop d’allers-retours !

-Prévoyez une excursion à la Paradise Valley, cela vaut le détour !
-Les prix en dortoirs dans les auberges sont comme dans la plupart des pays beaucoup plus abordables.

-Allez faire une session à Imsouane à 1h de Taghazout en voiture, une vague qui déroule le long de la baie et peut offrir des rides de près de 2 min, parfaite pour les fans de longboard !

Conclusion :

Des locaux très accueillants et très disponibles pour échanger, une cuisine excellente (sans oublier le délicieux thé à la menthe et les douces pâtisseries !), des vagues absolument parfaites, Taghazout m’a complètement séduit ! Rien de « surf-ait » ! (Pas mal le jeu de mots !) C’est l’idéal pour ceux qui recherchent une destination surf, par exemple pour l’hiver, accessible facilement depuis la France et sans trop casser la tirelire.

En bonus une petite vidéo d’un swell bien sympa à Anchor point, la vague est bien puissante mais très accessible même aux surfeurs intermédiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *