Entretenir son matériel

Entretenir son matériel

Comme chaque discipline, le surf a son lot « d’outils » que vous vous devez d’entretenir comme il se doit si vous espérez pouvoir les utiliser le plus longtemps possible.

Dans cet article, je vais  donc tenter de vous donner quelques astuces et conseils inspirés de mon vécu pour allonger la durée de vie de votre matériel.

La planche : 


Ce dont vous avez besoin:

-Un peigne pour la wax, 

-Essence F

-Du Solarez

-Kit réparation PU ou kit de réparation epoxy

Votre planche est votre partenaire principal, sans elle vous risquez d’être dans l’embarras pour jouer dans les vagues…

Lors de sa fabrication, le shaper a le choix entre différents procédés et résines de fabrication. 

J’y reviendrai en détail dans un prochain article mais en simplifiant les choses, si votre objectif est de partir faire le tour du monde avec votre planche sous le bras,  privilégiez l’achat d’une planche en résine époxy ou même lib tech, plus solide et plus durable dans le temps. Qui n’a jamais retrouvé sa planche avec une balafre ou pire un trou en descendant de l’avion… 

D’ailleurs pour le transport en avion, un conseil  : bien envelopper votre planche dans du papier bulles à l’intérieur de votre board bag.

Cela peut paraître evident pour beaucoup de monde mais évitez de laisser votre planche au soleil, elle va jaunir et se fragiliser très vite. De plus, après votre session,  la rincer à l’eau douce puis la sécher avec un chiffon/ serviette.

Bien qu’il existe maintenant des pads transparents remplaçant la wax pour votre pied avant, il est important de la changer régulièrement. Pour cela, s’il y a du soleil, exposez  votre planche quelques minutes puis grattez la wax à l’aide d’un peigne prévu à cet effet.  Si le soleil n’est pas de la partie, vous pouvez réaliser l’opération avec un sèche-cheveux. Pour les résidus , frottez à l’aide d’un chiffon imbibé d’essence F.

Le surf étant plutôt un sport « à risques », il se peut que vous fassiez un trou/ pet dans votre planche lors d’une collision avec un autre surfeur ou encore si vous avez le malheur d’accrocher un reef un peu trop prononcé. Je vous conseille alors de la confier à un professionnel qui saura vous réparer ça comme un chef ( pas toujours ahah ).Si vous désirez réaliser la réparation vous même il existe plusieurs résines et kit prévus à cet effet. On ne présente plus le solarez qui est génial pour les petites réparations de dépannage, (il se peut que vous vous retrouviez à surfer des vagues à des centaines de kilomètres du shaper le plus proche),  mais d’autres kits tout-en-un existent dans le commerce, attention toutefois à ce que la résine utilisée soit bien celle utilisée lors de la fabrication de votre planche.

La combinaison : 

Ce dont vous avez besoin :

-Une bassine

-Kit de réparation combinaison néoprène

-Un shampoing Piss off

Sauf si vous êtes du genre à chercher le soleil et les eaux chaudes toute l’année, l’utilisation d’une combinaison de surf est plutôt indispensable, même sur les côtes françaises en été,  si vous désirez faire des sessions de plusieurs heures sans grelotter comme un fou.

Tout d’abord une combinaison parfaitement adaptée à votre gabarit rallongera considérablement sa durée de vie.

De plus, laissez la tremper dans une bassine  d’eau douce après chaque session. Cela évitera que le sel contenu dans l’eau de mer ronge votre combinaison de l’intérieur.

Faites la sécher ensuite à l’ombre de préférence surtout pour que les UV ne la décolorent pas. Et surtout, n’enfilez pas votre combinaison sur un cintre, cela risque de la détendre au niveau des épaules, pliez la en deux sur un fil ou sur une chaise. 

Il n’est pas rare que vous fassiez un accroc ou pire un trou dans votre combi que ce soit en l’enfilant, après des fêtes de Noëloel un peu trop intenses, ou comme votre planche, en touchant un reef un peu trop violemment. Vous pouvez souvent la faire réparer elle aussi chez votre shaper, mais comme toujours le « do it yourself » oblige, il existe de nombreux kits de réparation. 


Enfin, bande de petits malins , qui peut me jurer n’avoir jamais fait pipi dans sa combi lors de sa session. Si, comme moi, vous êtes du genre à avoir des envies pressantes  dès que vous mettez un pied dans l’eau et ce, même si vous êtes avez fait un tour aux toilettes juste avant, je vous conseille régulièrement de la laver à un shampoing type « Piss off ». 

Des infos en vrac : 

-Ne JAMAIS poser sa planche droite, le tail sur le sol. Si vous voulez éviter d’avoir à faire des réparations idiotes ( je sais de quoi je parle à ce niveau là… ), entreposez là sur un rack de surf, le tail sur un tapis de sol mou ou quelque chose du genre.

-Je vous conseille d’enlever les dérives après chaque session, cela prend plus de place et un choc contre un mur est vite arrivé.

-Si votre pad se décolle, une simple colle Néoprène fera l’affaire.

-Par contre si votre pad est complètement foutu, vous pourrez le décoller complètement à l’aide d’un sèche cheveux et ensuite nettoyer les résidus de colle au white spirit.

Voici donc quelques petites règles et pratiques personnelles qui vous permettront de garder votre matériel le plus longtemps possible mais sachez toutefois que comme quasiment tout aujourd’hui, le matériel de surf reste du consommable et il se doit d’être changé de temps en temps …

Et comme d’habitude, loin d’avoir la science infuse, n’hésitez pas à rajouter vos petites astuces et conseils en commentaire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *